Vous êtes ici

19 mesures pour l'emploi : premier bilan un an après

13 novembre 2017

Le 13 juin 2016 se tenait un conseil municipal extraordinaire consacré à l’emploi. Il réunissait les élus ainsi que tous les acteurs publics et privés de l’économie et de l’emploi, afin de présenter des propositions concrètes pour la création d’emplois, dans une belle démonstration de démocratie locale.
Préalablement à ce rendez-vous,  l'audition d'une cinquantaine d'acteurs publics et privés de l'économie et de l'emploi (chefs d'entreprises, responsables d'institutions, d'associations, de syndicats...) avait permis de dégager diverses pistes de réflexion et de propositions susceptibles d'apporter de nouvelles opportunités d'emploi.

Au final, 19 propositions ont été retenues autour de 3 thématiques :

  • Créer un guichet unique pour l’emploi [Votée le 3 octobre 2016]
    Ce dispositif vise à faciliter les démarches de recrutement et de formation de toute entreprise qui s’installe sur Marseille. Il est piloté par le Service Emploi de la Ville de Marseille avec le concours de l’État, de Pôle Emploi, de l’École de la Deuxième Chance, la Maison de l’Emploi de Marseille, la Cité des Métiers, la Mission Locale de Marseille, Initiative Marseille Métropole…
    Le village des Clubs du Soleil à la Belle-de-Mai et le futur centre commercial du stade Orange Vélodrome utilisent déjà ce dispositif pour procéder à leurs recrutements.
  • Démultiplier les Clauses sociales dans un objectif métropolitain [Déjà mis en oeuvre]
    La volonté de la Ville est de réserver dans les marchés publics au moins 5 % du volume d’heures travaillées pour les publics les plus éloignés de l’emploi. L’objectif est d’atteindre avec la Métropole un volume de 100 000 heures clausées.
  • Créer un pôle de formation au numérique [Déjà mis en oeuvre]
    La Ville de Marseille contribue à renforcer les formations innovantes vers les métiers du numérique, ouverts aux personnes avec ou sans diplôme, avec la seconde École de la Deuxième Chance à l’Est de Marseille ou SIMPLonMARS (en lien avec l’École Centrale de Château- Gombert). Dans le cadre du Label French Tech Aix-Marseille, le numérique représente 43 000 emplois pour 7 000 entreprises et un chiffre d’affaires de plus de 8 milliards d’eauuros.
  • Candidater au projet Territoires zéro chômeur de longue durée [Votée le 3 octobre 2016]
    L’objectif de cette expérimentation nationale proposée par ATD Quart Monde et votée à l’Assemblée Nationale le 29 février 2016 vise à proposer à tout chômeur de longue durée, un emploi à durée indéterminée en développant des services non concurrents aux emplois existants sur 10 sites pilotes en France. La candidature de la Ville de Marseille a été votée le 3 octobre 2016 par le Conseil municipal pour expérimenter ce dispositif dans une partie du 3e arrondissement incluant les projets Quartiers libres et la Politique de la Ville.
  • Créer une seconde École de la Deuxième Chance [Votée le 27 juin 2016]
    À l’Est de Marseille, à proximité de la station de métro Dromel, cette seconde école de la Deuxième Chance accueillera 400 jeunes du centre-ville ou des quartiers Est, autour notamment des métiers du numérique et de la vente. Elle complètera le dispositif du site Nord comptant 800 stagiaires avec un taux de retour à l’emploi ou à la formation qualifiante de 60 %.
    La création de ce deuxième établissement, avec le concours du Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône, des collectivités et l’État, a été votée par le Conseil municipal de la Ville de Marseille le 27 juin 2016 pour une mise en service en 2018.
  • Soutenir l’insertion professionnelle des étudiants [Déjà en cours]
    En lien avec la Région, la Ville de Marseille intensifie son action dans différents dispositifs d’Aix-Marseille Université pour insérer les étudiants dans le monde du travail à travers notamment "Pépite", "les Entrepreneuriales" ou "les Doctorales".

  • Amplifier la transformation du Grand Centre-ville [en cours]
    Avec déjà plus de 130 000 emplois et 4 500 commerces, le grand centre-ville poursuit sa métamorphose pour accroître son attractivité, en particulier sur la rue Paradis entre la Place Estrangin et la Place Général-de-Gaulle ainsi que sur le Cours Lieutaud et le nouveau quartier autour du stade Orange Vélodrome. Réalisés d’ici 2018 par la Métropole, ces travaux complètent l’embellissement du Vieux-Port et la nouvelle offre de transports en commun avec la mise en service du tramway, rue de Rome, pour attirer de nouvelles activités et renforcer la clientèle du centre-ville.
  • Extension de Marseille Immunopôle Bio Park [en cours]
    Développement d’une offre immobilière (30 000 m2 de surfaces de planchers) à Luminy pour développer les biotechnologies et l’immunologie, filière de référence mondiale, autour d’entreprises et de laboratoires de recherche d’envergure internationale.
    La société Innate Pharma a décroché un contrat d’1,2 milliard d’euros avec un grand groupe pharmaceutique.
  • Extension du Technopôle de Château-Gombert [en cours]
    Mise en oeuvre, sur 30 hectares, d’un projet urbain ambitieux avec une offre immobilière de 40 000 m2 pour le développement et l’accueil d’entreprises au service de l’industrie du futur.
  • Création d'un Pavillon de l’Innovation [en cours]
    Projet de création d’un lieu totem en centre-ville de Marseille, espaces de coworking, fab-labs, dans le cadre du label French Tech d’Aix-Marseille.
  • Réaliser un deuxième Pôle Média [en cours]
    Construction de ce deuxième pôle Média dans le cadre de l’opération "Quartiers Libres" de la Belle-de-Mai, pour développer la filière image et vidéo.
    Le pôle Média de la Belle-de-Mai, avec notamment les studios "Plus Belle la Vie", représente déjà 1 000 emplois pour 50 entreprises.
  • Création du pôle l'Estaque Maritime [en cours]
    Nouvelle offre immobilière sur les sites du Grand Port Maritime de Marseille (quai de la Lave et Saumaty-Séon) pour les entreprises de la filière maritime en complément des activités de réparation navale et de grande plaisance. Celles-ci sont destinées à s’accroître avec l’ouverture de la Forme 10, première forme de radoub en Méditerranée.

  • Création d'un lycée international [en cours]
    Pour favoriser l’accueil des cadres d’entreprises et de leur famille, projet de création d’un Lycée International (avec une école primaire et un collège) sur le site d’Euroméditerranée avec le concours des collectivités locales et le Privé.
  • Création d'un Guichet d’accueil métropolitain pour les entreprises [en cours]
    Pour accompagner le développement des entreprises sur la Métropole à l’image du domaine Vallée Verte et des 4 000 emplois à venir autour des énergies et du développement durable.
  • Favoriser l’émergence d’un marketing territorial concerté [en cours]
    Pour assurer la promotion et accroître la lisibilité de notre territoire face à la concurrence internationale
  • Une stratégie de promotion et de commercialisation unifiées [en cours]
    Valoriser l’offre immobilière et les grands projets de notre territoire pour attirer les investisseurs nationaux et internationaux
  • Un schéma des transports métropolitains [d’ici fin 2016]
    Élaboration d’un schéma global des transports à l’échelle de la Métropole estimé à 3 milliards d’euros.
  • Un schéma du développement économique métropolitain [en cours]
    Pour harmoniser le développement des filières à forte valeur ajoutée et les grands projets en lien avec le schéma régional de développement économique.
  • La création sur Marseille d'un Institut de formation aux métiers du commerce et de l'industrie du sport dans le cadre de Marseille Provence Capitale européenne du sport 2017 [votée le 3 octobre 2016]
    Le commerce du sport représente plus de 10 000 emplois pour 1,5 milliard d’euros dans le département des Bouches-du-Rhône. Mise en service prévue en 2017, avec le concours de la Chambre de Commerce et d’Industrie Marseille-Provence.


L'heure du premier bilan

 
Un peu plus d'un an plus tard, l'heure est venue de dresser un premier bilan sur l'état d'avancement de ces mesures dont bon nombre sont déjà mises en oeuvre et d'autres sont sur le point de l'être.
Parmi les mesures notables déjà engagées, on peut citer notamment :

  • La mise en route du projet de création de la seconde École de la 2e Chance au Sud de Marseille et de la Cité scolaire internationale sur Euroméditerranée
  • L'ouverture prochaine de l'Institut de formation aux métiers du sport
  • La mise en service du Guichet unique pour l'emploi pour faciliter les recrutements des entreprises
  • Le développement d'un pôle formation au numérique
  • La création d'un institut de formation aux métiers du commerce et de l'industrie du sport
  • La création du pôle L'estaque Maritime pour les entreprises de la filière
  • Les extensions des pôles Marseille Immunopôle Bio Park (Immunothérapie) et du Technopole de Chateau-Gombert (industries du futur)...

Une plaquette "Tous Unis pour l'Emploi" vient d'être éditée et propose un bilan d'étape détaillé de 28 pages.

Depuis 3 ans, 7 500 emplois salariés privés ont été créés à Marseille et plus de 6 000 par an, dans la Métropole Aix-Marseille-Provence au cours des dix dernières années.
De 12,5 % en 2016, le taux de chômage dans notre ville continue de baisser pour atteindre aujourd'hui 12 % quand il était de plus de 22 % en 1995...
De tels résultats démontrent que la dynamique économique de notre ville et de notre Métropole continue de porter ses fruits, à l'image du développement spectaculaire de filières innovantes, comme le numérique, la recherche et la santé, le tourisme, le commerce, la culture ou encore le sport, dans la perspective de l'accueil des JO 2024.
Ces nouvelles opportunités d'emplois, avec d'autres secteurs plus traditionnels, s'appuient sur un certain nombre de dispositifs impulsés par la Ville de Marseille ainsi que sur la créativité et la vitalité de nos entreprises ou des associations qui oeuvrent pour la réussite professionnelle de nos jeunes et des personnes les plus en difficulté.

 

Accès rapides

Réseaux sociaux

 

Suivez nous sur Facebook !

 

  Live Tweet