Vous êtes ici

MAPIC de Cannes : Marseille décroche un prix pour le futur centre commercial du Prado

17 novembre 2017

Rendez-vous incontournable des décideurs de l’immobilier commercial et de la distribution à l’échelle internationale, le MAPIC (Marché International des Professionnels de l’Immobilier Commercial) s'est tenu, du 15 au 17 novembre, au Palais des Festivals, à Cannes.
Pour la seizième année consécutive, la Ville de Marseille a dévoilé les atouts de son développement économique sur son stand, situé sur un nouvel emplacement de l’espace Riviera (R8 C19), au premier étage du Palais.
A cette occasion, la cité phocéenne a reçu un MAPIC AWARD dans la catégorie "Best Futura Shopping Center" pour le futur centre commercial du Prado, conçu par le cabinet d’architectes international Benoy, en collaboration avec le cabinet marseillais Didier Rogeon (voir détails plus bas).

Marseille se transforme pour accompagner son développement et proposer, aux touristes et aux Marseillais, un coeur de ville attractif et accessible, avec une offre commerciale répondant à leurs attentes.
Les prochains mois seront marqués en particulier par la livraison du réaménagement de la rue Paradis, rue commerciale historique de la Ville, qui bénéficiera désormais d’un espace public beaucoup plus attractif et propice à la déambulation et au shopping.
A la fin du premier trimestre 2018,  l’ouverture du centre commercial Prado - qui jouxtera le stade Orange Vélodrome, dans une architecture moderne et de grande qualité - va permettre une nouvelle expérience shopping.

Au cours des dix dernières années, le commerce en centre-ville a connu un développement qualitatif et quantitatif grâce à l’arrivée d’enseignes prestigieuses et à l’ouverture d’équipements commerciaux modernes. Ces nouveautés séduisent une clientèle locale mais aussi les touristes et les croisiéristes, toujours plus nombreux.

Depuis le MAPIC 2016, de nouvelles enseignes ont choisi le centre-ville de Marseille, comme par exemple :

  • "Hema" sur La Canebière : enseigne d’origine néerlandaise, spécialiste de la décoration à petits prix, déjà présente en centres commerciaux périphériques avec un magasin à la Valentine et un autre à Grand Littoral, cette enseigne a investi le  centre-ville sur 350 m², ouverts fin 2016.
  • "Belair", rue Paradis : enseigne relativement jeune puisqu’elle a été créée dans les années 80, Belair propose des vêtements élégants, sobres et tendances. Essentiellement implantée en région parisienne avec une trentaine de magasins,  cette enseigne ne dispose que de 7 magasins en province, dont désormais un à Marseille.
  • "Bagel Corner", rue Vacon : Actuellement en travaux, le restaurant Bagel Corner ouvrira prochainement dans un local situé à l’angle de la rue Vacon et de la Rue Haxo.
     

De nouveaux commerces indépendants et concept-stores se sont également installés en centre-ville :

  • "400 M²", rue Grignan : propose des marques de luxe comme Fendi, Gucci, Givenchy, Burberry, Alexander McQueen, Sergio Rossi, … dans une boutique très design, imaginée par l’architecte italien Paolo Giachi.
  • "Sophie Ferjani, La Sélection" : décoratrice star de M6, Sophie Ferjani a lancé sa première boutique à Marseille, 45 rue de la République. Véritable concept store autour de son univers, on y trouve, pour tous les budgets, des meubles, des accessoires, du linge de maison, mais aussi des bijoux, tee-shirts, …, un coin quincaillerie et un espace "sélection" décliné selon une nouvelle thématique chaque mois.
  • "Emilie cookies" : ce coffee shop en franchise vient d’ouvrir (13 novembre) rue Vacon.
  • "Cavavin" : Ce caviste a récemment ouvert en franchise rue Saint Saëns.

Après l’ouverture des Terrasses du Port en mai 2014, celle des Voûtes et des Docks en 2015, Marseille inaugurera (au premier semestre 2018) un nouveau site de référence, avec l’ouverture programmée du centre commercial Prado.
Situé dans un quartier résidentiel, il accueillera les Galeries Lafayette, une grande surface alimentaire et environ 50 enseignes. Son ouverture est programmée pour le premier semestre 2018.
Conçu par le cabinet d’architectes international Benoy, en collaboration avec le cabinet marseillais Didier Rogeon, Prado puise son inspiration dans l’univers du high street retail et des galeries commerçantes italiennes.
Inscrit au centre d’un véritable projet de ville, à proximité du stade Orange Vélodrome et d’équipements structurants tel que le parc des Expositions, ce centre commercial à l’architecture avant-gardiste sera une nouvelle référence contemporaine à Marseille. Il bénéficiera d’une zone d’attractivité exceptionnelle, et d’une forte accessibilité (42 millions de voyageurs par an entre les 2 stations de métro et les 10 lignes de bus, 39 000 véhicules par jour sur le boulevard Michelet) .

  • Surface : 23 000 m².
  • Conçu comme une rue commerçante protégée par une canopée de 2 400 m², suspendue à 30 m du sol
  • 50 boutiques
  • Un magasin "Galeries Lafayette" sur 9 400 m²
  • Une halle alimentaire de 2 200 m² au niveau R-1
  • 6 restaurants avec terrasses végétalisées
  • Un objectif de 7 millions de visiteurs par an
  • 600 emplois créés


L'embellissement du coeur de ville historique
Le coeur historique de l’activité marchande de la ville s’étend de la Préfecture à la Canebière et de la rue Paradis à la rue de Rome, ainsi que sur le pourtour du Vieux-Port. Il regroupe commerces indépendants et grandes enseignes.
Aujourd’hui, la ville dispose des aménagements indispensables au développement de l’attractivité commerciale pour son rayonnement métropolitain.
Ainsi, la Ville de Marseille a réalisé :

  •  la rénovation fin 2014 de la rue Saint-Ferréol (rénovation du dallage, installation de nouveaux mobiliers urbains, etc.)
  • la livraison, en mai 2015, du tramway de la rue de Rome
  • la phase 2 de la semi-piétonnisation du Vieux-Port
  • la semi-piétonnisation de la rue Francis-Davso
  • le réaménagement de la rue Paradis.


Et poursuit notamment avec :

  • le réaménagement du cours Lieutaud
  • l’extension du périmètre dédié aux ravalements de façades
  • des actions renforcées pour assurer une gestion efficace du centre-ville en termes de propreté, signalétique, sécurité, etc.

  • "The Babel community" / Rue de la République : le groupe AXIS développe, sous la marque "The Babel Community", des lieux de vie hybrides pour les nouvelles générations d’actifs. Son projet Rue de la République regroupe, dans un immeuble de 7 étages sur environ 3 800 m² :
    - 170 postes de travail dans un espace de coworking et de bureaux fermés, d’environ 1 500 m² du RDC au R+2
    - 85 logements (du R+3 au R+7), dont 55 logements de petite surface entièrement meublés et équipés pour des moyens séjours
    - 30 chambres en coliving dans 5 grands appartements
    - Une trattoria, accessible à tous, ouverte midi et soir
    - Un atrium espace de détente, une salle de fitness, une salle de conférence de 30 places, un local dédié au bien -être (coiffure, massage, manucure, …), une offre de conciergerie.
  • Artplexe : un cinéma "Art et essai" / Canebière : la ville de Marseille compte actuellement 9 cinémas, inégalement répartis sur l’ensemble du territoire marseillais. Afin de s’aligner sur les autres grandes villes  françaises, la municipalité s’est engagée à renforcer son offre dans le centre-ville.
    Le principe d’implantation et de réalisation d’un projet de complexe cinématographique d’Art et d’Essai, sur le haut de la Canebière, a ainsi été voté par délibération du conseil municipal du 13 avril 2015.
    “Artplexe” sera l’un des plus grands complexes cinématographiques d’Art et d’Essai de France et offrira une programmation qualitative tous publics, couvrant le cinéma d’Art et d’Essai mais également le meilleur d’un cinéma populaire d’auteur.
    En adéquation avec l’offre de cinéma, une offre commerciale et de restauration permettra d’une part, de conserver une cohérence commerciale et culturelle, et d’autre part, de renforcer l’attractivité de ce complexe.
    Pour permettre sa réalisation, tout en sauvegardant ses intérêts patrimoniaux dans ce secteur stratégique, la Ville de Marseille a choisi de recourir au bail emphytéotique administratif.
  • La Ville de Marseille a engagé de nombreux projets qui s’inscrivent dans une démarche globale pour l’attractivité et le rayonnement de centre-ville : "Ambition Centre-Ville".

    Forte d’une zone d’affluence de 1,5 million d’habitants et des 14 000 commerces répartis sur son territoire, Marseille renforce sa dynamique commerciale sur l’ensemble de la ville avec plus d’un milliard d’euros d’investissement. Ce secteur génère plus de 50 000 emplois dans la cité phocéenne.

    Forte des requalifications urbaines et d’une programmation de grands projets structurants, la ville conforte ainsi son attractivité et son rayonnement, notamment grâce à ses 850 000 m² de surfaces de vente (soit près de 50% des surfaces commerciales des Bouches-du-Rhone).
    Le centre-ville constitue ainsi le principal pôle commercial de la Métropole,
    avec une forte densité de commerces et la présence de la plupart des grandes enseignes nationales voire internationales.
     

    Images© Benoy / Didier Rogeon Architecte

    Accès rapides

    Réseaux sociaux

     

    Suivez nous sur Facebook !

     

      Live Tweet