Vous êtes ici

Le Pôle Média de la Belle de Mai

L'ancienne friche industrielle, autrefois manufacture de tabac a bien changé. Les ouvrières qui roulaient les cigarettes ont laissé la place aux bureaux, studios de cinéma et entreprises majoritairement dédiées aux filières du numérique et de l'audiovisuel. Aujourd'hui, dans cette ancienne friche rachetée par la Ville de Marseille, plus de 50 entreprises se côtoient.Inauguré en 2004 dans le cadre de l'opération d'intérêt national Euroméditerranée après une rénovation desdites manufactures, le Pôle Média accueille entre autres les studios de tournage de la série produite par TELEFRANCE et diffusée sur France3,"Plus Belle La Vie", depuis 2004.Une offre sur mesure est proposée au Pôle Média aux professionnels de l'audiovisuel via la Mission Cinéma et sa Charte "Marseille Movie Maker", interlocuteur unique pour les démarches et autorisations de tournage.
Résolument tourné vers l'innovation, le Pôle Média  propose également des solutions d'accompagnement pour les start-up souhaitant s'installer à Marseille à travers sa pépinière d'entreprises.

 

Une évolution dans l'air du temps


Niché au coeur du quartier de la Belle de Mai, le bâtiment de 23 000 mètres carrés baptisé­

Pôle Média abrite sous le même toit tous les locaux et services nécessaires aux tournages, à la production, à la diffusion et les prestations techniques ainsi que les entreprises représentatives du secteur des médias.

 

Un tremplin pour l'emploi, une manne pour l'économie

Toutes ces entreprises font partie intégrante de la dynamique qui génère de l'emploi à Marseille.
La ville est déjà la deuxième ville de France de par le nombre de films tournés chaque année et s'impose progressivement comme territoire de pointe et d'avant-garde dans le domaine de l'audiovisuel et du numérique.
En région PACA, la filière audiovisuelle génère annuellement une vingtaine de millions d'euros de retombées directes et près de 168 millions de retombées indirectes (industries techniques, hébergement, restauration...)
Ainsi, pour le tournage d'une série télévisée, pour 1 euro investi, près de 18 euros de retombées sont comptabilisés en moyenne, la moitié est consacrée à l'emploi.
Cet effet levier encourage la Ville de Marseille à structurer l'offre en faveur de la filière cinéma et audiovisuelle. L'industrie du numérique sur le territoire Marseille Provence représente quant à elle 40 000 emplois, 7000 entreprises et 8 milliards de chiffres d'affaires.

"L'industrie du numérique fait partie au même titre que les biotechnologies, la santé, la mode ou le design, des filières d'avenir. La ville de Marseille a décidé d'accompagner cette filière qui est pourvoyeuse d'emplois sur le territoire", déclare Didier Parakian, adjoint au Maire de Marseille, délégué à l'Economie, aux Relations avec le monde de l'entreprise et à la Prospective.
Bon nombre de ces start-up, incubateurs et pépinières d'entreprises sont au Pôle Média. Toutes ces entreprises s'inscrivent dans cette démarche que Marseille et Aix soutiennent avec la candidature au label French, comme la société TelFrance, qui produit la série culte "Plus Belle la vie" qui rassemble chaque soir entre 4 et 5 millions de téléspectateurs.

"Toutes ces pépites, ce sont des entreprises qui grandissent en créant de l'emploi", conclut l'élu.

 

                                                   Le label"French Tech", nouvelle étape pour le territoire

Le secrétariat d'Etat chargé du Numérique a décerné le label "French Tech"au territoire Aix-Marseille pour sa candidature en tant que métropole numérique du Sud destiné à fédérer acteurs privés et publics autour de neuf porteurs de projets d’accélérateurs et l’ensemble de l’écosystème.
L’originalité de cette candidature repose sur l’union réussie entre les deux pôles urbains de l’aire métropolitaine, l’ouverture sur la Méditerranée et la "fertilisation" croisée entre économie et culture incarnée par le succès de Marseille Provence, capitale européenne de la culture 2013.

En réunissant dans un même élan, d’une part la Communauté du Pays d’Aix, la ville d’Aix-en-Provence, la Communauté urbaine Marseille Provence Métropole et la ville de Marseille, et d’autre part les neuf projets d’accélérateurs et leurs partenaires, le projet témoigne d’un investissement réussi dans une démarche collaborative. Concrètement, il s’articule autour du Pôle Média de la Belle de Mai et du Technopôle de Château-Gombert à Marseille ainsi que du Technopôle de l’Arbois et du site de la Constance à Aix-en-Provence.
 

En savoir plus sur le label "French Tech"

Site internet du ­Pôle Média de la Belle de Mai

Réseaux sociaux

 

Suivez nous sur Facebook !

 

  Live Tweet